A l'aide d'Ahmed

from by L'1consolable

supported by
Sumsday
Sumsday thumbnail
Sumsday NO idea what he's saying, but the samples of that old jazz are amazing.
/
  • Streaming + Download

    Includes high-quality download in MP3, FLAC and more. Paying supporters also get unlimited streaming via the free Bandcamp app.

      name your price

     

lyrics

Le comportement d'Ahmed est inquiétant!
A l'aide! Ahmed a 8 ans,
et n'a pas dit dans le temps imparti être Charlie, récalcitrant,
un djihadiste en puissance à 8 ans, c'est attristant,
déjà en piste enclin à se tirer en Afghanistan!
Se changer en fou d'Allah à cet âge-là, c'est affligeant!
Si seulement la foule avait pu le tirer de là en le giflant,
mais le mal est profond, l'enfant serait trop con pour qu'il en
tire les leçons correctement, au fond il y en aurait pour 1000 ans!

Le plus pertinent, semble-t-il, est d'emmener le petit dans
un commissariat, où il s'expliquera sur ses agissements;
serait-il islamiste sans le savoir?
Ecoutait-il Al-Qaïda tout en portant le bavoir?
Tout porte à croire qu'en cela consista l'interrogatoire,
ce n'est pas en classe, mais au poste -à la place- que l'interro se fera ce soir!
Allez savoir qui lui portera des oranges au parloir,
sera-ce le tocard qui a cru bon de l'envoyer aux chtars, voire

de le mettre au coin, et de le priver de récré,
peut-être bien d'insuline -une fois, au moins- en croyant qu'il crèverait,
mais le gamin bien que diabétique, s'en sort bien -c'est athlétique!-,
par bonheur il y a les flics: l'école s'est dit qu'ils l'aideraient,
qu'ils lui apprendraient des trucs à coups de trique
faute de pouvoir disserter, beaucoup de flics semblant colériques et illettrés,
mais cet OPJ-là opta pour l'approche pédagogique,
c'est certes pas logique, mais cela arrive, il est vrai!

Ainsi Ahmed fut-il assis face à l'OPJ,
ai-je dit en face? Disons presque: il était trop petit!
Là l'OPJ lui dit qu'il aimerait qu'il lui explique
ce que, pour lui, signifie "terrorisme"; le gosse réplique
qu'il n'en a aucune idée -le môme n'a pas de culture-!
Dur qu'il n'ait rien su dire! Clairement, le petit est en rupture!
En effet les faits qui lui sont reprochés, et dont il fait les frais,
seraient d'avoir dit à son instit' -qu'Ahmed ainsi effraie-

qu'il n'était pas Charlie (en même temps il s'appelle Ahmed),
qu'il n'aimait pas le fait qu'ils caricaturent le prophète Mohamed,
que n'étant pas avec Charlie, il devait être avec
les terroristes: l'instit' lance l'alerte, et appelle à l'aide!
Mais qui lui a dit de choisir? D'où est-ce parti?
Qui lui laissa entendre qu'à ne pas se dire Charlie on prend parti
pour l'ennemi? Comment la haine s'y trouve-t-elle répartie?
Comment sait-on si on est des méchants ou des gentils?

Peut-on choisir autrement qu'entre brigands et bandits?
Ne nous-a-t-on pas dit de nous taire pour éteindre l'incendie?
Najat Vallaud-Belkacem n'a-t-elle pas elle-même dit
que poser certaines questions à l'école est interdit?
Sanctionner leurs questions sans qu'on les en ait avertis;
imposer une minute de silence, même à des petits;
oser cette exigence, qu'ils choisissent entre invectives
islamophobes et liberticides: quelle perspective!

Et l'institution récidive,
le Ministère de l'Education ne peut pas les laisser vivre!
Après Ahmed (8 ans), Ayman (9 ans) débarque devant les flics, devant expliquer ses actes décevants,
son attitude si peu réceptive,
dénoncé, de son côté, par un camarade,
dont l'école sans même s'assurer qu'il ne s'agisse pas de salades,
relaie les propos auprès des désormais trop o-
-ccupées forces policières, où Ayman devra faire sa balade!

C'est l'escalade dans la chasse aux sorcières:
toujours plus jeunes et très arabes, restez à l'abri dans vos chaumières!
Ahmed et Ayman hier, assez âgés pour qu'on leur jette la pierre,
qu'on les traite mal de mille et une manières!
Et demain qui dit mieux? Quel bambin, même moins vieux,
quel nouveau-né ouvrant les yeux, dans les bras de sa mère,
préparera "Charlie 2", voire un nouvel Hyper Casher?
Ne vaut-il pas mieux tuer le foetus in vitro vu que c'est la guerre?!!

credits

from Là​-​bas s'il y est, track released February 5, 2015
Textes et musique de L'1consolable.
Mixage: L'1consolable @ Paris.

tags

license

all rights reserved

about

L'1consolable Paris, France

De bons vieux beats hip-hop matinés de jazz, de blues, et de bossa-nova côté musique, le travail aliénant et la critique de la société de consommation côté textes, L'1consolable chante la violence d'une société qui la pratique au quotidien tout en la prêtant à ceux qui se retournent contre elle. Il chante sa désertion du marché du travail et des supermarchés, ainsi que son goût pour la paresse. ... more

contact / help

Contact L'1consolable

Streaming and
Download help