/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      €1 EUR  or more

     

lyrics

Renoncement 1 :

On sait que j’ai du renoncer à m’procurer un écran plat,
ce dernier m’aurait coûté de m’exténuer, de m’mettre à plat,
de m’tuer à la tâcher 35 heures par semaine, 4 semaines par mois,
si d’autres ont du temps à perdre ça les regarde, surtout pour un salaire ! Pas moi.
Les repas, moi, j’les fais sans caviar, j’les fais sans foie gras,
j’aime mieux manger peu mais « sain », que plein de n’importe quoi,
j’préfère oublier mes besoins, créés par la publicité,
répondre à la nécessité suffit à mes soins,
à prendre soin de moi, car la vie qu’on a nous esquinte,
ça on sait s’plaindre, mais faire le choix d’changer reste l’apanage d’une partie restreinte,
j’ai moi songé à en être l’une des voix, et bien voilà !
Et je crois qu’il serait bon d’être exigeant, demander la lune des fois,
cesser de s’contenter de c’qu’on a tant c’est scandaleux
et par contre tenter de prendre c’qu’on attend à temps, c’serait 100 fois mieux
que d’se laisser bercer par c’qu’ils nous racontent,
j’lance un référendum sur l’taf en souhaitant que comme moi la masse votera contre !

Refrain :

Si on consommait moins, ben ! on bosserait moins,
et on irait bien, parce qu’on trimerait moins,

Si on consommait moins, on les engraisserait moins,
et on serait quelqu’un, quelqu’un…

Renoncement 2 :

On sait que j'ai du renoncer à m’procurer un écran plasma,
qui pourrait m’faire kiffer mais qui m’ficherait dans le caca,
car il me pousserait à devoir rembourser tant par mois
qu’il me priverait de mon temps et j’aime autant pas, moi
j’aime avoir le temps d’prendre le temps,
prendre le temps d’lire un livre ou d’voir un film, d’écrire un titre, en pensant à ma vie entre temps,
j’aime me réveiller lentement, puis ouvrir les yeux, et me lever,
et rêver longtemps en contemplant les cieux, et m’élever,
j’aime me sentir vivant, sentir que j’existe en
écrivant des titres, en gravant des disques, en subsistant,
défiant les obstacles, évitant d’me donner en spectacle,
j’fais du sensé plutôt qu’du sensas’, pendant qu’les autres bâclent,
ayez l’audace de tous démissionner,
en laissant le boss seul face à la merde dans laquelle il a sciemment mis son nez,
l’heure d’la désertion a sonné,
la guerre économique s’passera sans nous, sans quoi la lutte sociale nous passera sous l’nez !



Refrain :

Si on consommait moins, ben ! on bosserait moins,
et on irait bien, parce qu’on trimerait moins,

Si on consommait moins, on les engraisserait moins,
et on serait quelqu’un, quelqu’un…

Renoncement 3 :

Tu sais que j’ai du renoncer à un écran d’fumée,
assumer quand j’ai su que mes yeux étaient embrumés,
faire les choix conséquents, quand c’est qu’on s’décide à voir
que dans l’équation « temps contre argent » les gens s’font avoir ?!
Le temps est infiniment plus précieux, parce que plus rare,
l’argent qu’une infinité d’encriers, et de buvards,
de têtes mises sur des billets pour lesquels on perd la nôtre,
on sert la haute instance financière et dit merde à l’autre,
ce quelle qu’elle soit, c’est bête et j’vois qu’cette doctrine prédomine et perdure,
les gens trouvent ça hyper dur de s’occuper sans s’empiffrer d’shopping,
et d’air pur, pollué aux gaz d’échappements,
sortant d’la voiture nous servant, c’est sûr, à aller taffer lâchement,
bah c’est ça l’plan : pour nous aliéner à notre taf et l’argent
dérisoire qui en émane on nous amène des besoins absents,
besoins auxquels on sait qu’il nous faut renoncer,
ce n’est pas la croissance qu’il nous faut relancer, mais la décroissance qu’il nous faut lancer !

Refrain :

Si on consommait moins, ben ! on bosserait moins,
et on irait bien, parce qu’on trimerait moins,

Si on consommait moins, on les engraisserait moins,
et on serait quelqu’un, quelqu’un…

Si on consommait moins, ben ! on bosserait moins,
et on irait bien, parce qu’on trimerait moins,

Si on consommait moins, on les engraisserait moins,
et on serait quelqu’un, quelqu’un…

credits

from L'1consolable est payé à rien foutre, released October 11, 2011

license

all rights reserved

tags

about

L'1consolable Paris, France

Auteur, compositeur et interprète de ses morceaux, L’1consolable rappe, sur de bons vieux breakbeats hip-hop teintés de jazz, de blues ou de soul, la violence d’une société qui la pratique au quotidien tout en la prêtant à ceux qui se retournent contre elle. ... more

contact / help

Contact L'1consolable

Streaming and
Download help

Report this track or account

If you like L'1consolable, you may also like: