/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      €1 EUR  or more

     

lyrics

Salut l'R.M.I,
bientôt 25 berges; j't'ai, eh oui! J'allume un cierge à la mémoire du SMIC,
car j'ai décidé de laisser pisser
le taf, pour ce qu'ils m'paient! C'est pas l'F.M.I, t'sais!
Ici, l'savoir est une arme mal aiguisée,
si t'en sais trop, prends garde: on pourrait t'suriner, qui sait?
Travailler trop, j'm'en garde, j'ai remis
de l'ordre dans mon statut social: retraité à 24 ans et demi!
J'demande pas grand chose, j'veux juste mes 2800 (francs),
leurs jobs débiles, j'vis sans, car c'est épuisant,
puis, sans vouloir offenser, j'm'appelle Naïm, laisser l'travail aux "français",
ça paye pas d'mine, mais fallait y penser!
Quand c'est chiant, c'est l'heure de s'lancer:
"M'sieur, j'vais d'voir m'absenter d'manière insensée;
j'prends la porte, mais j'vous laisse mon état de santé
puisque votre usine m'l'a dérobé, c'est bête qu'dedans y'ait pas d'condés!
Vous voulez qu'j'm'en aille? Y'a qu'à demander!"
J'm'en vais, mais sans démissionner: les Assedic me refouleraient à l'entrée,
et ça j'n'en ai aucune envie; en attendant les C.A.F,
c'est à elles et à leurs thunes qu'j'devrai d'être en vie!
En attendant les C.A.F, c'est l'taf, ou l'chômage,
c'est dommage: l'second a pour lui tous les avantages!
Ils sont trop barjes ceux qui vont au taf et
j'l'ai dit, faudrait qu'lui vienne me chercher avec un bon café,
un beau CDI,
où il ferait bon aller pour pioncer au poil, celui qu'on a dans la main nous obsède et guide!
J'veux pas bosser, j't'ai dit,
j'dédie l'intégralité de mon temps à mes démos, CD, j'vis!
Et puis l'taf y'en a pas assez, j'prends donc le soin,
gentil comme j'suis, de l'laisser à ceux qui en ont besoin,
sans plaisanterie, la société n's'en porterait que mieux
si d'autres comme moi privilégiaient leur prochain plutôt qu'eux, vieux!
En parlant d'vieux, j'ai fait une croix sur ma retraite,
j'garde le R.M.I jusqu'au grand départ, sur ma tête!
Tu peux m'croire l'ami, la C.A.F j'ai promis d'lui être fidèle,
puisque j'vis d'elle, j'vais en exploiter toutes les ficelles,
tout en crachant dans la soupe, en vomissant l'vermicelle,
j'gratte la croûte du bout d'pain puisque l'pays m'aide!
Y'a pas de doutes, tu t'doutes bien que jamais j'dirai
"Merci", les formules de politesse ont expiré,
et si tu veux m'faire culpabiliser,
va falloir y consacrer ta vie, y'a qu'là qu'j'aurai mal d't'l'avoir subtilisée!
Mais oui, je me sens une habilité
à éviter la débilité du monde du travail et d'sa sociabilité,
et j'dis au monde avec témérité
qu'c'est un congé très mérité après qu'mes diverses expériences m'aient irrité,
et j'signe, avec ma destinée un Contrat à Durée Illimitée
dont la zique est l'unique activité!
Ainsi, j'me délivre de toute captivité,
perdre les trois quarts de ma vieà la gagner, j'vais peut-être éviter!
Le propre du travail, c'est d'être forcé, or,
le propre d'un homme libre, c'est de s'efforcer d'être fort,
j'm'en efforce et j'essaie d'rester vivant,
pas comme ceux rentrant du travail exténués et s'affalant sur le divan
après avoir allumé la télé
dont cathodique est le tube, dont méthodiques sont les pubs les poussant à plus consommer,
et donc à plus travailler, pour qu'ils puissent consommer,
mais puisqu'ils consomment, les sommes sont élevées et il faut travailler,
travailler pour payer ce qu'on aura consommé ou ce qu'on va consommer,
vu qu'on aura travaillé, on s'y met!
On va s'offrir des trucs au sommet,
avec des crédits dont l'réel taux est celui du travail qu'ils vont entraîner mais on l'omet,
et désormais l'temps qu'représente la vie
sert à bosser pour rembourser, loin de nos familles et amis!
Moi, ma vie, j'veux pas qu'elle ressemble à celle du commun des victimes
du système capitaliste, et d'un vol qu'on légitime,
j'veux pas être un esclave sans chaînes de plus,
tant pis pour la caisse, moi j'prendrai le bus,
l'vélo ou mes jambes, et j'redresse le buste,
j'suis fier, juste de ne plus être leur pute!
J'suis prêt, ma vie j'en connais le but,
but que j'suivrai, car si j'le compromets, je chute!
Je survivrai,
sans gagner des sommes astronomiques au prix qu'un patron me nique, je survivrai,
merci! L'adage est erroné, donc je n'vais pas l'chanter:
si "ne rien faire c'est la garder", comment l'travail pourrait être la santé?!
J'ai, moi, chanté l'Blues du taf, et c'est pas pour rien,
si vous avez l'blues, vous saurez peut-être d'où ça vous vient,
en attendant chacun fait ses choix, j'ai fait l'mien,
j'allume un cierge en mémoire du C.P.E de De Villepin!

J'aime le R.M.I...

credits

from L'1consolable est payé à rien foutre, released October 11, 2011

license

all rights reserved

tags

about

L'1consolable Paris, France

Auteur, compositeur et interprète de ses morceaux, L’1consolable rappe, sur de bons vieux breakbeats hip-hop teintés de jazz, de blues ou de soul, la violence d’une société qui la pratique au quotidien tout en la prêtant à ceux qui se retournent contre elle. ... more

contact / help

Contact L'1consolable

Streaming and
Download help

Report this track or account

If you like L'1consolable, you may also like: