L'insécurité sous la plume d'un barbare (L'1consolable / DJ Muggs)

from by L'1consolable

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      €1 EUR  or more

     

lyrics

Euh, d'abord, j'ai peur de la mort,
et de la vie, qu'en dépit de leurs dissemblances elles ne soient d'accord,
Je vis en France, et j'ai peur de ça aussi,
d'autant plus que le pays sort d'entre les mains de Nicolas Sarkozy!
J'ai peur qu'on ne m'y associe à l'étranger,
peur qu'en terre d'asile on ne s'indigne qu'on vienne nous "déranger",
j'ai peur de ne rien y changer, peur de m'en arranger,
peur que d'autres n'aient plus rien à manger, peur de tout ça: danger!
De la peur, j'en ai! J'ai peur qu'on ait peur de nous,
nous peur de vous, vous peur de tous nous voir debout, oui peur de tout!
J'ai peur, je l'avoue, qu'on ne nous rende fous,
et que personne ne rende de coups, que le futur ne dépende de vous,
et je sais l'attentisme dont vous êtes capables,
l'absence de militantisme dont de fait vous êtes coupables,
l'absence de réaction aux exactions et actions
de prédation de la part des sales cons à la tête des nations,
à l'encontre des fractions les plus précarisées de la population
qui en sont la cible malgré leur fragilisation,
j'ai peur de leur obsession de la généralisation
du chantage aux allocations de leurs appels à la délation,
peur de ma réaction, peur de faire un carnage
lorsque mes munitions se réduiront à un kalash
et quelques balles en partage, au lieu de ces quelques chansons,
qui au-delà de noircir deux trois pages n'obtiennent que peu d'attention,
j'ai peur que ne monte la tension au vu de leurs intentions,
peur qu'on ne reste figés au lieu de leur infliger la sanction!
J'ai peur, dans le fond, que les choses restent telles quelles,
que le système reste un loup assoiffé de sang, et nous des Teckel,
l'écueil est à éviter coûte que coûte!
J'ai peur , je doute, redoute que la terreur nous fasse faire fausse route,
peur des réformes qui passent en Août, sans que personne ne s'en doute,
quand tout le monde est sur la route, ou en train de faire un foot!
J'ai peur que le peu qui le savent ne s'en foutent
tant qu'ils s'en foutent plein les poches, qu'ils empochent ce qu'il nous en coûte,
j'ai peur des dérives sécuritaires, des brutalités policières,
des panthères venant chasser dans la souricière,
j'ai le track, j'ai une peur panique des flics qui nous traquent,
je flippe, de leurs coups de triques, de leurs coups de matraques,
de leurs flashballs, leurs tasers, leurs calibres,
du fait qu'ils te foutent en taule si t'as le malheur de te croire libre,
et libre, hélas, j'ai peur qu'on ne le soit pas plus
qu'un verre qui tombe et se casse, ou que des gosses qui cassent ou brûlent un bus,
qu'un type qui face à une impasse se radicalise,
et opte pour un famas plutôt que pour l'analyse,
ma peur je la canalise en l'écrivant, ouais moi je balise,
d'autres s'adonnent à la tise ou s'abrutissent au cannabis,
j'ai peur que là le paradis ne soit pas à portée de crayon,
que ce que l'avenir va apporter ne soit pire que ce que nous craignons,
peur d'un François comme de l'autre, Hollande comme Fillon,
que nous ne finissions comme France-Soir en se fiant à ces têtes de fions,
à ces filous inféodés aux flus de la finance,
et c'est aux dés que ces fous jouent le futur de toute l'assistance,
et qu'ils tiennent en joue, toujours, et à distance,
pour qu'elle puisse tendre l'autre joue et s'enjoue devant sa pitance,
j'ai peur de leur enthousiasme devant nos souffrances,
peur que nos crises d'asthme soient la raison de leurs cris de délivrance,
j'ai peur que l'espérance ne se tarisse
à l'heure où la résistance est indispensable pour ne pas qu'on en pâtisse
davantage, peur qu'ils n'en tirent avantage,
peur de finir la rage au ventre, impuissants comme des tigres en cage,
peur de leur chantage, vieux de mille ans d'âge, de leur marchandage,
peur que les marchands d'armes et nous ne parlions pas le même langage,
peur qu'on ne s'engage ainsi dans une voie sans issue,
où tous se disputent le bout de gras et s'entredéchirent comme du tissu,
tandis qu'ailleurs les uns profitent du fait que les autres y suent,
les matent à coups de massues, s'assurant de faire le beurre dessus!
J'ai peur de le supporter, par peur des coups reçus
devant tout refus, et d'un jour m'emporter, de tout mettre sens dessous-dessus,
tant de vraies raisons de s'inquiéter en vérité, les J.T jouent la surdité,
les médias mentent et inventent leur idée de l'insécurité!

credits

from Face O faces B, released December 17, 2012
Paroles: L'1consolable
Musique: DJ Muggs
Mixé par L'1consolable chez lui.
Masterisé par L'1consolable chez lui aussi.
Contient un extrait du film "Les nouveaux chiens de garde" de Gilles Balbastre et Yannick Kergoat.
Cette chanson est dédiée à Hamé (La Rumeur), en mémoire du long procès qui l'opposa, 8 ans durant, à Nicolas Sarkozy, et dont l'objet n'était autre qu'un article d'Hamé du même nom: "L'insécurité sous la plume d'un barbare".

license

all rights reserved

tags

about

L'1consolable Paris, France

Auteur, compositeur et interprète de ses morceaux, L’1consolable rappe, sur de bons vieux breakbeats hip-hop teintés de jazz, de blues ou de soul, la violence d’une société qui la pratique au quotidien tout en la prêtant à ceux qui se retournent contre elle. ... more

contact / help

Contact L'1consolable

Streaming and
Download help

Report this track or account

If you like L'1consolable, you may also like: